Sébastien Escola-Fasseur et Thomas Gazzera rejoignent le Quimper triathlon

C’est avec un grand plaisir que le Quimper triathlon annonce avoir obtenu, en début de semaine, les accords de Sébastien Escola-Fasseur et de Thomas Gazzera en vue d’une signature pour la saison 2017.
Les deux coureurs, qui évoluaient jusqu’ici à Leucémie espoir triathlon, porteront donc très prochainement les couleurs du Quimper triathlon.

Sébastien Escola-Fasseur, Quimpérois de coeur

img_8809b
Sebastien Escola-Fasseur a remporté la Triskel Race, dimanche 18 septembre.
  • Né le 8 avril 1982 à Paris
  • 180 cm, 68 kg
  • Pompier professionnel à Brest – habite à Guipavas.
  • Cycliste depuis 1998
  • Triathlon depuis 2007

Son arrivée au Quimper triathlon

« J’étais un peu arrivé à la fin d’une belle aventure avec mon club précédent (Leucémie espoir tri) et j’en pars en très bons termes avec les dirigeants. Je connais pas mal de personnes au Quimper triathlon et je sais que le club est sain et qu’il y règne une bonne ambiance. Pour être franc, j’avais plusieurs autres propositions (dont Rennes), mais j’ai choisi Quimper. Si je vis dans la région brestoise, je suis arrivé à Quimper à l’âge de 10 ans et j’y ai vécu pendant 15 ans. Le projet de m’entrainer et de courir avec les couleurs de Quimper, ça me plait. Ça me plait aussi de m’inscrire dans un projet de club, dans une construction. »

Ses objectifs

Par équipes et avec le Quimper triathlon, l’objectif est bien entendu de remonter au plus vite en D2. « Individuellement, je ferai 1 ou 2 IronMan dans l’année, des half, peut-être à l’étranger. J’aime bien l’Allemagne, le tri est très reconnu là-bas et les organisations sont grandioses. Au niveau régional, je m’alignerai bien entendu l’année prochaine sur le championnat de Bretagne longue distance et sur le championnat de Bretagne de duathlon. Je finaliserai mon calendrier un peu plus tard, quand les dates des épreuves seront connues.”

Son parcours de sportif

“J’ai commencé par le judo, de 5 à 12 ans, avant de saturer et de me mettre au VTT avec mon père. On faisait des randonnées le week-end et j’ai vu que j’aimais cet effort, que ça se passait bien. J’ai pris ma première licence au VS Quimper, en 1998, en VTT. En 2000, j’ai commencé à courir sur route, en entrainement et en préparation pour le VTT. J’ai pris goût à la route. En 2005, j’ai intégré l’équipe première du Bic 2000 à Brest et dès lors, je n’ai plus fait que de la route. »

Son passage au triathlon

« Je regardais le triathlon de loin depuis longtemps, mais je ne nageais pas. Mon premier tri, c’était en 1998, à Elliant. À la sortie de la natation, qui se faisait dans la piscine du camping, j’avais déjà un retard monstre. La natation a été un frein au fait que je m’y mette vraiment. En 2002, j’ai un peu appris à nager dans le cadre de mes études en Staps, puis j’ai travaillé sur les plages comme sauveteur en mer à partir de 2005. Du coup, j’ai acheté une combinaison et c’était parti. Mon premier vrai tri, c’est à Larmor-Plages, en 2007. Après, j’ai signé au CN Brest (puis Brest Triathlon, 2007-2013), avant d’aller chez Leucémie espoir jusqu’à cette année.”

Sa saison 2016

Pendant l’hiver 2015-2016, Sébastien Escola-Fasseur a fait le choix de changer d’entraîneur. Après avoir travaillé pendant trois ans avec son ami Arnaud Guibert, il a choisi d’engager une collaboration avec Pascal Redou, qui entraine aussi Arnaud Guilloux, Benoît Nicolas et Valentin Madouas. “Cet hiver, contrairement à ce que je fais habituellement, je n’ai pas coupé un mois et demi, j’ai repris plut tôt et j’ai travaillé ma vitesse à pied”, expliquait Sébastien au mois de mars, juste avant de récolter les premiers fruits de sa préparation hivernale avec une très belle 9e place lors du semi-marathon Locronan-Quimper (en 1h12’45”, record personnel), le 13 mars et une superbe 3e place lors des championnats de Bretagne du duathlon qui se sont tenus à Quimper, le 20 mars.
Puis les places d’honneur se sont enchainé au printemps, dès l’ouverture de la saison de triathlon : 3e du Tri-tropézien (S) le 10 avril, 3e sur le format M de Quimperlé le 15 mai, 2e la semaine suivante à Brest (M) et encore 2e sur le longue distance de Mansigné (Vendée), le 29 mai. Plus récemment, Sébastien s’est classé 7e du M de Quiberon (4 septembre), puis il a retrouvé le podium avec une 2e place à Saint-Lunaire lors de l’Emeraude Tri Race, support des championnats de Bretagne longue distance. On peut aussi noter une jolie 10e place, le 19 juin, au Triathlon de Baudreix (Pyrénées-Atlantiques), qui était support des championnats de France longue distance et une 23e place à l’Embrunman, le 15 août. Seul « raté » de la saison, le triathlon L de l’Alpe d’Huez (29 juillet) pendant lequel Sébastien a « craqué » et qu’il a terminé à la 34e place (en 6h50’35).
Enfin, la victoire tant attendue cette saison est arrivée le 18 septembre, lors du half de Guidel. Sébastien n’a pas caché son soulagement de s’imposer sur la Triskel Race, là où, en 2015, alors que l’épreuve portait encore le nom d’IronBreizh, il avait terminé deuxième (derrière Colin Arros).

Ses principaux résultats depuis 2013

2015. Le 1er août, Sébastien Escola-Fasseur a terminé huitième du Norseman Xtreme triathlon (Norvège), l’un des triathlons format IronMan les plus difficiles au monde, en 10h41’20”, 2e du M de Quiberon (septembre), 2e de l’IronBreizh (20 septembre) à Guidel et 2e de l’half de Bandol (octobre).

2014. Champion de Bretagne longue distance à Priziac, 2e à Wiessbaden (Allemagne, championnat d’Europe half, catégorie d’âge 30-34 ans), 2e à Plouay (S par équipes), 2e à Pontivy (championnat de Bretagne de duathlon par équipes), 3e à Sizun (half en duo), 4e à Saint-Tropez (S), 4e à Aix-en-Provence (half, catégorie 30-34 ans), 7e à Mont-Tremblant (Canada, championnat du monde half catégorie 30-34 ans), 661e de l’IronMan d’Hawaï (championnat du monde) en 10 h 26′.

2013. 8e de l’IronMan du Pays de galles, 3e à Wiessbaden (Allemagne, championnat d’Europe half, catégorie d’âge 30-34 ans), champion de Bretagne LD à Priziac, 260e de l’IronMan d’Hawaï (championnat du monde) en 9 h 30.

Vous retrouverez rapidement de nombreuses infos sur l’arrivée au Quimper triathlon de Thomas Gazzera

Thomas Gazzera

img_0189b
Thomas Gazzera, 4e de la Triskel Race.

Sa saison 2016

2e du Tri-tropézien (S), le 10 avril.
2e du tri M de Saint-Grégoire, le 1er mai.
3e du Triathlon M du pays de Rance (Dinan), le 16 mai.
3e du M de Saint-Suliac, le 26 juin.
5e de l’IronBreizh à Quéven, le 24 juillet.
4e de la Tryskel Race (half) à Guidel, le 18 septembre.
Mais aussi de belles places sur des trail : 2e sur le 11 km de Landunvez, le 11 septembre et 5e du 15,5 km du trail du Bono, le 28 mars.