Gros week-end les 20 et 21 mai avec 5 victoires et 3 podiums

Le Quimper triathlon comptait tellement de représentants sur diverses courses et organisations, que l’on a vu du bleu partout, le samedi 20 mai et le dimanche 21 mai. C’est le signe que la saison est vraiment lancée.

Et on peut dire qu’avec 5 victoires et 3 podiums (ainsi que de nombreuses places d’honneur et beaux résultats), le week-end a été réussi.


Pour commencer, samedi 20 mai, Steven Gardel s’est classé à une jolie 5e place aux 26es Foulées de Pluguffan (10 km) en 34’54. Marwan Zarouf a terminé 27e scratch (en 39’14), mais surtout 1er cadet.


Loïc, Gilbert, Benoît et Louis à Barcelone.

Les plus tôt à entrer en action, dimanche 21 mai, ont été nos représentants à l’IronMan 70.3 de Barcelone (Espagne). Benoît Jouanigot a terminé à une superbe 47e place (en 4h43’17). “Je suis très satisfait de ma course,  même si je me suis fait déposer à pied. Après le vélo, je crois que j’étais avec quelques sacrés clients !”
Loïc Debelhoir s’est classé 138e (en 5h02’00), Gilbert Provost 552e (en 5h38’29) et Louis L’Haridon 921e (en 6h03’44).
Notons que le plateau était très relevé et que l’épreuve a été remportée pour le double tenant du titre mondial IM à Hawaï, Jan Frodeno, tandis que le Breton Pacôme Thibaut-Lopez (Rennes triathlon) a obtenu une magnifique 9e place.


Sébastien Baillot, vainqueur du Triathlon S du Moulin Blanc, à Brest.

Au Triathlon S du Moulin blanc, Sébastien Baillot s’est imposé avec brio et porte une nouvelle fois les couleurs du club sur un podium. Il  l’emporte ainsi en 1h10’24, avec quasiment 2 minutes d’avance sur le 2e.
Le vainqueur raconte : “Je suis sorti 1er de l’eau après avoir nagé dans une mer agitée. J’ai fait la moitié du 1er tour vélo seul en tête, sans me mettre dans le rouge, car le drafting était autorisé et le vent soufflait fort aujourd’hui. J’ai profité du renfort de Franck Furic, avant d’être repris par 2 triathlètes de Landerneau. J’ai fait l’erreur de prendre un relais et je me suis fait attaquer à 2km du parc à vélos. Je pose 2e, mais une transition éclair m‘a permis de reprendre la 1re place, légèrement devant. J’ai ensuite fait tout de suite le trou à pied pour finir seul. C’était une belle journée ! Ma prochaine épreuve est prévue au triathlon de Pontivy le 10 juin. La semaine précédente, ce sera mon mariage !”

Derrière Sébastien Baillot, on trouve :
17. Baptiste Veistroffer en 1h16’22 (1er cadet)
22. Arnaud Simon en 1h17’02
23. Franck Furic en 1h17’03
36. Hugo Caillet en 1h19’40
61. Marwan Zarouf en 1h23’25 (2e cadet)
69. Florian Ollivier en 1h24’35
98. Arnaud Lalande en 1h27’56
116. Sébastien Philippe en 1h30’23
123. Alain Pronost en 1h31’25
173. Ronan Guellec en 1h37’44
180. Jean-Marc Goyat en 1h40’12

Toujours au Triathlon du Moulin blanc, mais sur le XS, Hugo Français se classe 6e (et 2e junior) en 54’26 et Mailis Le Bourdon termine 7e féminine et surtout 1re junior.


Au Triathlon Damgan du Pays de Muzillac, nous comptions des coureurs sur les formats S et M.
Sur le M, Édouard Hervier signe une belle 3e place (en 2h02’54) pour sa première épreuve de la saison. Yann Marchand termine lui à la 165e place (en 2h43’28).
Sur le S, Johan Fertil s’est classé 15e (en 1h13’59) et Luc Sieurin 17e (1h15’29).
Toujours sur le S, mais chez les filles, Émilie Dupupet enlève une belle 8e place (1h29’01), juste devant Céline Ghézaiel (9e en 1h29’48) et Solène Rémy (10e en 1h30’01).

Émilie, Luc, Céline, Johan et Solène à Damgan.

Gaëlle Kerjose et François Hinault participaient au Raid Aventure (50 km) de l’édition 2017 de l’Orient Raid (VTT, course d’orientation, kayak, run & bike…).
– Gaëlle Kerjose (avec Sandrine Scouarnec des Tri Bigoud) termine 1re équipe féminine (36e scratch) en 16h40’43 (6h30’43, temps sans les pénalités).
– François Hinault (en compagnie du Brestois Maxime Havez) termine 18e en 14h20’10 (6h20’10, temps sans les pénalités).


Enfin, on peut noter qu’une dizaine de nos sociétaires ont participé à la Kerné. Seb Escola, Jean-Claude Moysan, Stéphane Mahé, Benjamin Bodilis, Ludovic Benoît, Sulian Trellu et David Le Tiec avaient fait le choix du (très beau) parcours de 100 km.