Arbitrage

Bertrand Berrou arbitre TCQ

RESPONSABILITE DU CONCURRENT Le concurrent doit connaître et suivre la RGF, respecter le code de la route et les instructions des officiels. Il est responsable de son équipement et doit s’assurer que celui-ci est conforme aux règles. Un concurrent ne doit pas bloquer, gêner, agresser, faire des mouvements brusques, qui contrarieraient la progression d’un autre compétiteur, que ce soit intentionnellement ou par négligence.Il doit connaître les parcours et doit suivre entièrement les parcours balisés par l’organisateur. S’il quitte le parcours, il est tenu de revenir par ses propres moyens à l’endroit même où il l’a quitté. Dans tous les cas d’erreur de parcours, seul le concurrent est responsable. S’il abandonne, le concurrent doit informer l’arbitre ou un officiel de l’organisation le plus proche et rendre son dossard. Il lui est déconseillé de parcourir le circuit en sens inverse. Il ne peut être accompagné ou aidé par des véhicules d’escortes, bicyclettes ou coureurs à pied, etc… L’aide physique et matérielle et l’entraide entre concurrents sont interdites (cf paragraphe « Aide extérieure »). Conseils et informations ne peuvent être donnés que par des assistants en points fixes. La reconnaissance préalable des parcours est recommandée. Le fait d’effectuer cette reconnaissance relève de la seule responsabilité des concurrents. Elle ne peut s’effectuer si d’autres épreuves sont en cours.

COMPORTEMENT DU CONCURRENT: Le concurrent doit faire preuve de sportivité et traiter les autres concurrents, les officiels, les bénévoles et les spectateurs avec respect et courtoisie (avant, pendant et après la course). A ce titre, toutes insultes proférées à l’encontre d’un arbitre, officiel, bénévole ou d’autre concurrent ainsi que tout comportement contraire à l’éthique sportive est passible d’un carton rouge. Quelle que soit l’épreuve, il est interdit à d’autres concurrents de circuler sur les parcours si une course est en cours. Sur les épreuves à circuit fermé, tout concurrent enfreignant cette règle se verra sanctionné.

Développement durable: L’athlète prendra toutes les dispositions pour ne pas dégrader l’environnement dans lequel il évolue. A ce titre, tout abandon de matériel (bidon, tenue, lunettes…), de déchets et emballages divers hors des zones de propreté prévues à cet effet est interdit et sera sanctionné (pour rappel et conformément aux règles définies au chapitre « Arbitrage », si l’athlète peut se remettre en conformité, la sanction sera un carton jaune « stop & go », si l’athlète ne peut pas, ou ne veut, pas se remettre en conformité, la sanction sera un carton rouge – disqualification).

Tenues: Courir et rouler torse nu est interdit. Le bas du corps doit être convenablement vêtu. Les fermetures des trifonctions pourront être ouvertes au plus jusqu’au bas du sternum. Les bretelles seront gardées sur les épaules.

DOSSARDS: Ils seront portés de façon parfaitement visible sur la partie basse du dos en cyclisme et sur le devant en course à pied. Les dossards seront positionnés correctement dès la sortie de l’aire de transition. Ils ne doivent être ni coupés, ni pliés, ni cachés. Sur les épreuves comportant une partie natation, le port des dossards n’étant pas obligatoire en natation, il est vivement conseillé de les porter uniquement en cyclisme et en course à pied. Sur ces épreuves et uniquement celles-ci, un dossard peut être porté sur une ceinture, fixé en trois points minimum.

AIDE EXTERIEURE: Toute aide physique ou matérielle, depuis le départ de la course jusqu’à l’arrivée du concurrent est interdite et disqualifiante. Est considérée comme aide extérieure :

  • l’accompagnement, ravitaillement, l’assistance technique et aide matérielle par des personnes extérieures à l’épreuve ou entre concurrents sur une épreuve individuelle
  • l’abandon de tout matériel hors des points fixes prévus par l’organisation et de l’emplacement de l’athlète dans l’aire de transition.

 Natation: Les concurrents doivent porter le bonnet de bain numéroté fourni par l’organisateur. Le vêtement minimum en natation est un maillot non transparent en une ou deux pièces. Les lunettes de natation, masque, pince-nez sont autorisés. La combinaison isothermique de natation ne peut comprendre plus de trois parties ; cagoule, haut avec ou sans manches, pantalon. L’épaisseur maximale est de 5 mm. Le recouvrement de deux parties de la combinaison n’excédera pas 5 cm. Les aides artificielles, plaquettes, gants, chaussons, tuba, palmes, gilets ou autres aides à la flottaison sont interdits.

Aire de transition: Les concurrents ne peuvent utiliser que leur emplacement désigné. Le transport de la combinaison natation (Aquathlon, Triathlon) est effectué par l’athlète qui doit la déposer à son emplacement. Les changements de tenue doivent impérativement s’effectuer dans l’aire de transition. Si l’organisateur fournit des caisses individuelles, chaque athlète est tenu d’y ranger ses équipements « course » qui ne serviront plus sur l’épreuve, sous peine d’un carton jaune. Tous les déplacements s’effectuent dans les allées prévues à cet effet (interdiction de couper au travers des emplacements). Les déplacements avec le vélo s’effectuent dans l’aire de transition obligatoirement à pied, vélo à la main. Une ligne au sol délimite l’entrée et la sortie de l’aire pour application de cette règle. Le concurrent met le casque sur sa tête et attache la jugulaire avant de prendre son vélo. Il ne peut détacher sa jugulaire qu’après avoir replacé son vélo à son emplacement. Les concurrents ou leur matériel ne doivent pas gêner les autres concurrents. Les concurrents ne doivent pas déplacer, déranger l’équipement d’autres athlètes. La nudité est interdite.

CYCLISME

Le code de la route doit être respecté, sauf information particulière. Les concurrents sont responsables de la conformité de leur équipement au départ de la course. Ils doivent avoir leurs propres outils et pièces détachées et assurer les réparations eux-même.

Abri aspiration: Les concurrents ne sont pas autorisés à s’abriter derrière ou à côté d’un autre concurrent, à profiter de l’aspiration d’un autre concurrent ou de véhicule pendant la course cycliste. Ils doivent décourager les tentatives d’AA des autres concurrents. Un concurrent qui ne se conforme pas clairement à la règle d’AA peut recevoir une pénalité (carton noir /disqualification).

La zone d’Aspiration Abri est définie :

–       Pour un vélo ou une moto par un rectangle de 7 mètres de long sur 3 mètres en largeur

–       Pour une voiture ou une équipe en contre la montre par équipe, par un rectangle de 35 mètres en longueur sur 5 mètres de largeur.

Les zones d’aspiration de différents concurrents ne peuvent se superposer. Tout coureur progressant dans la zone d’Aspiration Abri doit le faire franchement sur un axe parallèle.

Quand un concurrent est dépassé par un autre concurrent, il est de sa responsabilité de sortir de la zone d’AA, et de se laisser distancer de 7 mètres. Un concurrent est dépassé quand la roue avant d’un autre concurrent passe devant la sienne.

Casque : le port du casque vélo est obligatoire ; ce dernier doit être à coque dure, homologué (sans modification après fabrication).

Moyens de communication et audios : l’utilisation des radios, téléphones portables, lecteurs MP3, baladeurs ou tout autre écouteur est interdite aux concurrents.

Conteneurs : bidons de verre ou cassables ne sont pas autorisés.

Plaque de cadre ou autocollant de tige de selle : Fournis par l’organisation, il doit être placé de telle manière qu’il soit PARFAITEMENT lisible des deux côtés.

COURSE A PIED

 Moyens de communication et audios : l’utilisation des radios, téléphones portables, lecteurs MP3, baladeurs ou tout autre écouteur est interdite aux concurrents.

Casque : Le port du casque est interdit sur la partie pédestre des épreuves.

Aller à la barre d’outils