Le TCQ, 12e de la finale nationale de D3 de duathlon aux Herbiers (sam 26 septembre 2015)

image_pdfimage_print
Pas de montée en D2 de duathlon pour les Quimpérois L’équipe du triathlon club de Quimper s’est classé 12e de la finale nationale de D3 de duathlon qui avait lieu samedi 26 septembre 2015 aux Herbiers (Vendée) et n’accédera donc pas cette année à la D2. « Je savais où on allait, affirme Ronan Salaun, l’entraineur de l’équipe. Rentrer dans le top ten aurait été un exploit. Les gars n’ont pas démérité et on ne peut pas parler de déception ». On retiendra néanmoins la belle course de Pierre-Marc Huet qui s’est classé 9e en individuel, mais qui a reçu une pénalité qui l’a repoussé à la 15e place.
Alexandre Le Paih, Malo Moysan, Steven Gradel, Benoît Costaouec et Pierre-Marc Huet, samedi 26 septembre, aux Herbiers, en Vendée.

L’équipe du Triathlon club de Quimper (TCQ) s’est classée 12e (sur 20) de la finale nationale de D3 de duathlon qui avait lieu samedi 26 septembre aux Herbiers (Vendée). Elle n’accédera donc pas cette année à la D2. « Je savais où on allait, affirme Ronan Salaun, l’entraineur de l’équipe. Rentrer dans le top ten aurait été un exploit. Les gars n’ont pas démérité et on ne peut pas parler de déception ».

Ainsi, Pierre-Marc Huet s’est classé à une très belle 9e place en individuel, mais il a reçu une pénalité (matériel mal rangé dans le parc à vélos, selon les arbitres…) qui l’a repoussé à la 15e place. Le cadet Malo Moysan a terminé à une satisfaisante 25e place. Malheureusement, les trois autres équipiers (Alexandre Le Paih, 46e, Steven Gradel, 47e, et Benoît Costaouec, 65e) ont terminé plus loin et aucun n’a pu apporter un classement individuel intéressant pour le classement par équipes qui se fait sur les trois premiers. Ils n’ont en effet pas pu intégrer le groupe de 40 coureurs qui s’est formé et dans lequel il était indispensable de se trouver pour espérer une place intéressante sur le ligne d’arrivée.

Le TCQ se projette dès maintenant dans la saison 2016 et annonce un recrutement imminent qui devrait lui permettre de défendre ses chances de montée en D2 la saison prochaine.

Place désormais à une phase de repos avant d’entamer la préparation hivernale.


logo-cote-quimper

Article du n° 167 (du mardi 29 septembre au mardi 6 octobre 2015).

COTE_QUIMPER du 29-09-2015